Ce site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site   Plus d'informations

actualites

C’est aussi votre rêve d’acheter une maison au Portugal afin d’ouvrir des chambres d’hôtes ? Quand

vous vous occupez de mettre vos hôtes sous globe, vous profitez en même temps de la belle vie au

Portugal ensoleillé. Néanmoins, il faut prévenir qu’un manque de connaissance des règles

portugaises dérange votre rêve. A la fin de 2014, on a changé les règles autour de l’ouverture des

chambres d’hôtes.

 

 

L’ouverture des chambres d’hôtes exige beaucoup de préparation : rénover des chambres, générer

de la publicité et trouver votre rythme pour que votre entreprise fonctionne de manière

harmonieuse quand les premiers hôtes arrivent. Si vos chambres d’hôtes se trouvent dans un pays

que vous ne connaissez pas encore très bien, il est vraiment important de vous plonger dans les

règles qui s’appliquent à vous en tant qu’être propriétaire des chambres d’hôtes.

 

La nouvelle licence de location, Alojamento Local, existe depuis le mois de novembre 2014 et

s’applique à tout le monde qui va louer des chambres, des appartements ou des logements. Bref :

pour tout le monde qui loge des touristes à titre onéreux. Cette licence s’applique à vous aussi si

vous commencez des chambres d’hôtes au Portugal.

 

Vos chambres d’hôtes et le fisc

L’Alojamento Local s’applique à vos chambres d’hôtes dès que vous les donnerez de la publicité : par

exemple quand vous faites un site Internet où on peut réserver des chambres ou si vous donnerez de

la publicité à vos chambres d’hôtes sur Internet ou à d’autres endroits. A partir de ce moment-là, on

voit vos chambres d’hôtes comme ‘un service’ et il faut les inscrire au fisc portugais.

 

Avant d’ouvrir les portes de vos chambres d’hôtes, il faut aussi contacter la municipalité par un

enregistrement au Balcão Único Electrónico. L’enregistrement est gratuit et il est possible de le faire

en ligne. Votre bien aura un numéro d’enregistrement unique de l’Alojamento Local, qu’on envoie à

Turismo de Portugal, l’administration du tourisme portugaise. Tous les six mois, elle envoie ces

informations au fisc.

 

Neuf chambres et trente lits

Il y a quelques règles qui font partie de l’Alojamento Local. Par exemple, vos chambres d’hôtes

peuvent avoir neuf chambres et trente lits au maximum – sinon, les règles des appartements

touristiques au Portugal s’appliquent à vous. Il est aussi obligatoire d’avoir un registre de réclamation

et il y a des exigences en ce qui concerne la sécurité incendie. A l’entrée des chambres d’hôtes, il faut

accrocher un écriteau-AL afin de montrer que l’Alojamento Local approuve votre enregistrement.

 

Fait attention aux amendes

Il est important de consulter quelqu’un sur vos obligations en tant qu’être propriétaire des chambres

d’hôtes, parce que si vous n’appliquez pas les consignes, l’amende pourrait monter à presque 4.000

euros. On considère le manque d’un enregistrement ou un enregistrement fautif selon l’Alojamento

Local de vos chambres d’hôtes comme l’infraction la plus importante. Le manque de l’écriteau-AL

est moins grave. Le fisc et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) font ces contrôles et

ils ont aussi la possibilité de fermer vos chambres d’hôtes.

Source: pour la réalisation de cet article, on a utilisé les informations du site Internet Een huis in het

buitenland.

photos